Le nouveau monagevillage est en ligne ! Mise à jour et dernières finitions prévues la semaine prochaine.
Accueil monagevillage Mon compte

Quand parle-t-on de dénutrition ?

Temps de lecture 2 min

Perdre du poids brutalement, surtout à un âge avancé, c'est mauvais signe, explique la gériatre-nutritionniste Agathe Raynaud-Simon. Mais à partir de quand parle-t-on de dénutrition ?

La dénutrition survient lorsque les apports alimentaires sont insuffisants à couvrir les besoins nutritionnels”, expliquent les experts du Comité de lutte contre la dénutrition.

Pour la repérer, deux indicateurs :

  • L’indice de masse corporelle (IMC), s’il est inférieur à 21 chez une personne âgée
  • Une perte de poids involontaire de plus de 5 % en un mois ou de plus de 10 % en six mois

Gros plan sur le test de Brockner pour dépister le risque de dénutrition

Le test de Brockner, parfois baptisé AQRD (pour auto-questionnaire de risque de dénutrition) a pour but de repérer le risque de dénutrition le plus tôt possible. Il peut être auto-administré ou posé à un proche, le tout en quelques minutes. Un bon outil de prévention à connaître.

  • Vous sentez-vous capable de faire les courses, de faire la cuisine ou de vous mettre à table ?

Oui Non

  • Mangez-vous tous les jours ; des fruits, des légumes verts et des laitages ?

Oui Non

  • Avez-vous maigri de 2 kg ou plus dans le dernier mois ou de 4 kg et plus dans les 6 derniers mois ?

Oui Non

  • Avez-vous une maladie ou un handicap qui vous gêne pour vous alimenter ?

Oui Non

  • Avez-vous subi une intervention chirurgicale ou avez-vous eu une affection médicale aiguë durant le dernier mois ?

Oui Non

  • Avez-vous une impression de dégoût, de manque d’appétit ou l’impression de ne jamais avoir faim au moment des repas ?

Oui Non

  • Mangez-vous souvent seul(e) ?

Oui Non 

  • Buvez-vous plus de 3 verres de vin, de bière ou plusieurs alcools par jour ?

Oui Non

  • Faites-vous 3 repas par jour ?

Oui Non

  • Prenez-vous 3 médicaments ou plus par jour ?

Oui Non

Trois réponses parmi les propositions en gras ou plus indiquent un risque de dénutrition, n’hésitez pas évoquer le sujet avec votre médecin traitant.

Autre outil de lutte contre la dénutrition, une inspection ciblée du frigo de la personne âgée (dates de péremption, types d’aliments…), avec son consentement, permet d’évaluer le niveau de risques.

Partager cet article

Sur le même sujet

Retrouvez les dossiers complets sur les sujets qui vous intéressent.