Le nouveau monagevillage est en ligne ! Mise à jour et dernières finitions prévues la semaine prochaine.
Accueil monagevillage Mon compte

Impliquer votre proche dans la décision de changer de lieu de vie

Temps de lecture 1 min

La perte d’autonomie, l’isolement, un logement mal agencé sont autant de sources de motivations pour envisager un départ vers un nouveau lieu de vie plus adapté. Toutefois, quelle que soit l’option choisie, le consentement du proche accompagné est primordial pour qu’il puisse s’épanouir dans son nouveau foyer.

Le choix du nouveau lieu de vie doit s’établir en fonction des besoins de la personne accompagnée mais aussi et surtout en fonction de ses envies. 

Pour une personne encore autonome, l’option résidence services seniors est peut-être la plus adaptée. 

Ces résidences sont généralement implantées en centre-ville, à proximité de commerces et proposent des appartements groupés autour de services à la carte (blanchisserie, restauration, ménage, personnel de garde 24h/​24…).

Autre option, les résidences autonomie proposent aussi d’habiter un appartement individuel, adapté au vieillissement, tout en ayant la possibilité de bénéficier d’équipements ou de services collectifs.

Pour une personne dont la perte d’autonomie est plus prononcée, alors la maison de retraite médicalisée (Ehpad) est sans doute la solution la plus adaptée, proposant un accompagnement et des soins permanents.

Comment obtenir le consentement de son proche ?

Dans le cadre d’un projet d’entrée en Ehpad, le consentement du futur résident est même une nécessité légale.

La recherche du consentement signifie que le référent devra s’assurer que le résident prend librement la décision d’accepter ce qui lui est proposé, que ce soit dans le cadre d’un soin, d’une vaccination, d’une animation… 

Si le résident n’est pas en mesure de comprendre pleinement ce qui lui est demandé, on parlera plutôt d’une recherche l’assentiment. C’est-à-dire la recherche des souhaits de la personne, si celle-ci a du mal à exprimer sa volonté de manière pleinement éclairée.

Ainsi, afin d’aider la personne à adhérer au projet d’habiter dans un Ehpad, il est important de prendre le temps d’en parler ensemble. 

Dans un second temps, vous pouvez visiter ensemble les établissements sélectionnés, comparer les offres de chacun : taille des chambres, architecture de l’établissement, des espaces de vie commune, les activités proposées… 

Pourquoi pas y déjeuner, pour mieux se rendre contre de l’atmosphère, rencontrer les habitants et les professionnels qui les accompagnent. 

Il est aussi possible d’y séjourner de manière ponctuelle et ainsi de permettre à son proche d’avoir un aperçu de la vie de l’établissement.

Partager cet article

Sur le même sujet

Retrouvez les dossiers complets sur les sujets qui vous intéressent.