Le nouveau monagevillage est en ligne ! Mise à jour et dernières finitions prévues la semaine prochaine.
Accueil monagevillage Mon compte

Comment évolue la maladie d’Alzheimer ?

Temps de lecture 3 min

La maladie d'Alzheimer est une affection dite neurodégénérative caractérisée par l’apparition de lésions intracérébrales, décrites par le Dr Aloïs Alzheimer au début du XXème siècle. Les lésions envahissent le cerveau et détruisent progressivement les neurones, entraînant ainsi la perte progressive et irréversible des fonctions cérébrales.de leur volonté, et pour qui toute autre mesure de protection moins contraignante serait insuffisante.

La maladie d’Alzheimer

Si les troubles de la mémoire sont fréquemment associés à la maladie, ce ne sont pas nécessairement ceux qui apparaissent en premier. La maladie engendre également des troubles intellectuels (langage, orientation, organisation, reconnaissance) mais aussi des troubles du comportement (agressivité, dépression), de plus en plus marqués au fur et à mesure que la maladie avance.

Près de 860 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer en France. Chaque année, 250 000 nouveaux cas d’Alzheimer (et de maladies apparentées comme la démence à corps de Lewy) sont diagnostiqués. Trois millions de personnes connaissent un proche touché par une forme ou une autre de maladie neurodégénérative.

La maladie d’Alzheimer est la 4ème cause de mortalité en France. Elle touche 5 % de la population âgée de plus de 65 ans et 15 % des plus de 85 ans. Selon l’Inserm 1,75 million de Français de plus de 65 ans pourraient être atteints en 2030.

La cause de la maladie d’Alzheimer est encore inconnue, bien que nous ayons de nombreuses pistes : facteurs génétiques, déficit de neurotransmetteurs, accumulation de toxines, processus auto-immuns. La maladie peut être génétiquement transmissible, mais il n’existe que quelques familles dans le monde où une transmission directe a pu être mise en évidence.

Il n’existe pas encore de traitement pour enrayer cette maladie même si des pistes prometteuses commencent doucement à se profiler.

Les premiers signes

La maladie d’Alzheimer passe par différentes phases mais son évolution est très variable d’un individu à l’autre.

Les premières lésions apparaissent sans bruit, généralement 10 à 15 ans avant les premiers symptômes. Si l’ordre d’apparition des symptômes peut différer d’un patient à l’autre, c’est le plus souvent les pertes de mémoire qui conduisent à demander un avis médical mais d’autres peuvent alerter.

Les pertes de mémoire 

La personne conserve généralement une bonne mémoire des souvenirs anciens mais oublie régulièrement des événements récents. 

Les troubles du langage 

Difficultés à s’exprimer, à trouver les mots appropriés.

La désorientation

La personne éprouve des difficultés à se repérer dans l’espace et dans le temps. 

La tendance à l’isolement

Une baisse de la motivation qui conduit la personne à ne plus faire les activités qu’elle aimait auparavant et à se mettre en retrait de la société. 

Les troubles du raisonnement

La personne montre un affaiblissement de la faculté de jugement, des difficultés à évaluer les situations et à avoir un comportement adapté. 

Les troubles du comportement

Tendance dépressive, irritabilité, hausse de l’anxiété…

L’agnosie

La personne reconnait difficilement des formes, des objets ou des visages familiers.

L’apraxie

Certains gestes habituels de la vie quotidienne deviennent compliquer à réaliser.

Les différents stades de la maladie d’Alzheimer

Etape 1, stade léger

Elle se caractérise généralement par des pertes de mémoire qui gênent le suivi d’un travail ou l’accomplissement des tâches domestiques. 

La personne oublie les numéros de téléphone, les mots d’une liste (le beurre, le lait…). Elle peine à reconnaître les chiffres et les nombres, a une perte d’intérêt pour des activités ou des plaisirs habituels. Enfin, on observe de légères sautes d’humeur et parfois un peu de désorientation dans l’espace.

Etape 2, stade modéré

La personne a de plus en plus de difficultés à reconnaître des amis ou des proches, à accomplir des actes courants de la vie quotidienne comme s’habiller, se nourrir, se brosser les dents. Il lui arrive d’errer sans but, et de se perdre sur des parcours en principe évidents. Elle souffre parfois de délires, d’hallucinations ou d’insomnies.

Etape 3, stade avancé

Avec la perte totale de mémoire, qui peut se manifester par une incapacité à reconnaître les membres de sa propre famille, le malade perd toute autonomie. Il a des difficultés à manger, à avaler, il devient incontinent, souffre d’insomnies.

D’une manière générale, il a des incapacités vis-à-vis de tous les actes de la vie quotidienne : se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer… Il peut aussi errer pendant des heures ou rester alité de manière permanente. Le malade peut devenir agressif et adopter un langage grossier et injurieux. Sa personnalité se transforme.

A ce stade, le malade Alzheimer perd le sens et la reconnaissance des mots. Mais la musique, le toucher, le contact visuel éveillent chez lui des réactions, sûrement liées à des émotions très anciennes.

Partager cet article

Sur le même sujet

Retrouvez les dossiers complets sur les sujets qui vous intéressent.